Enrico Nocera
Jeune garçon italien émigré en France en 2008 pour poursuivre mes études. Passionné de vélo, je me suis reconverti dans la mécanique et dans la vente de vélos.
Marseille
CYCLES FAYAH -
ig

SON HISTOIRE

 Si vous deviez vous présenter en quelques mots, que diriez-vous ? :

Jeune garçon italien émigré en France en 2008 pour poursuivre mes études. Passionné de vélo, je me suis reconverti dans la mécanique et dans la vente de vélos.

 

Quel est votre parcours scolaire ? Comment concevez-vous le prolongement entre vos études et votre expérience en tant qu’entrepreneur ? :

Mon parcours scolaire n’a rien à voir avec ce que je fais maintenant. J’ai un BAC littéraire, et ensuite j’ai intégré une école de cinéma et par la suite un conservatoire de théâtre. Passionné toujours par le vélo, quand la COVID est arrivé je me suis reconverti dans la mécanique vélo puisque les boulots se faisaient de plus en plus rares.

 

 

SON PARCOURS

Quelles expériences professionnelles avez-vous eues avant de vous lancer dans l’entreprenariat ? :

J’ai fait un peu de tout: j’ai travaillé dans la restauration ( à tous les postes, mais notamment en tant que chef de rang et manager ), dans la distribution de journaux, ou encore en tant que hôte d’accueil pour le Salon de l’Automobile ou bien le Salon du meuble, j’ai travaillé en tant qu’interprète, baby sitter, hôte de caisse, j’ai enchainé les petits boulots, sans compter mes boulots en tant que comédien qui m’ont quand même apporté des belles satisfactions (plusieurs prix gagnés dans les festivals internationaux).

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous décidé de créer votre entreprise ? :

 Autonomie, passion, ambition

 

SA CRÉATION D’ENTREPRISE

Quels obstacles se sont présentés au processus de création de votre entreprise ? :

La création d’une entreprise est un parcours semé d’embuche, notamment concernant le financement de celle-ci. Mais avec un accompagnement solide j’ai pu bien travailler à mon projet pour y construire un plan financier afin de pouvoir le défendre au sein des banques et des organismes de financement.

 

VIE ENTREPRENEURIALE

En quoi devenir entrepreneur vous a-t-il changé votre vie ?

C’est encore trop frais pour pouvoir tirer les bilans… pour l’instant je travaille beaucoup plus qu’avant !

Comment décririez-vous votre entreprise et les services et/ou produits que vous proposez ? :

Vente et réparations de vélos d’occasion

Si vous deviez donner un avantage et une contrainte à être entrepreneur, que diriez-vous ? :

Avantage: t’as le local et l’argent

Contrainte: trouve le bon produit à vendre

 Quel est votre meilleur souvenir depuis que vous avez créé votre entreprise ? Quelle est votre meilleure anecdote ? :

J’ai beaucoup d’amis et de proches qui passent à la boutique, ils sont très contents du résultat et ceci me rend très fier. Une anecdote? Le local où je me suis installé, avant était occupé par un coiffeur qui est resté 50 ans installé au même endroit. Une fois pendant que je faisais les travaux, une dame âgée passe et exclame: « enfin le coiffeur va ré-ouvrir ! », moi je lui ai répondu que non, que ça allait être un magasin de vélos, et la dame m’a répondu « et bien vous direz au patron qu’il aille se faire foutre! ». Elle pensait que j’étais le maçon.

Comment la crise a elle bouleversée votre entreprise ? Comment vous êtes-vous adapté à la situation ?

Je viens d’ouvrir, et par ailleurs dans une activité qui n’est pas concerné par la crise.

Quel(s) conseils donneriez-vous a une personne qui souhaiterait entreprendre ? 

Courage, ambition et garder la tête sur les épaules.

 

 

 Comment avez-vous connu Positive Planet ? :

Grâce à mon conseiller Pole Emploi

Qu’est-ce-que Positive Planet vous a apporté ? :

Du soutien, du courage, et une aide énorme sur le business plan et le plan financier.

Une phrase/citation qui représente vous motive ? : 

Plus de guiboles, moins de bagnoles

Plus de portraits de Positiveurs